Conseil administratif et co-présidence

Estelle Alquier

Estelle Alquier –  Tombée dans l’hortithérapie quand elle était ado sans même sans rendre compte, après un parcours engagé dans le journalisme et l’enseignement, elle est aujourd’hui formatrice en hortithérapie et responsable des “Jardins de l’humanité” dans le sud des Landes (jardins historiques, conservatoires et jardins du monde à vocations botanique, pédagogique, thérapeutique et sociale). Elle conçoit de jardins thérapeutiques, anime des ateliers d’hortithérapie, des ateliers pédagogiques pour les enfants et des stages (création de forêt-jardin, (re)connection à la nature, jardinage naturel, plantes médicinales, permaculture). Elle a longtemps souhaité que cette fédération existe, jusqu’à rencontrer les personnes qui ont rendu cet objectif réalisable. (Les jardins de l’humanité

Lamia Barbier – représentante de l’association Jardins & Santé.
Pionnière en France, l’association Jardins & Santé, loi 1901 à but médico-social et déclarée d’intérêt général, a été créée en 2004, pour soutenir et développer la création de jardins à visée thérapeutique dans les établissements hospitaliers et médico-sociaux.

Au fil des ans, animée par la conviction que les jardins et le jardinage contribuaient au mieux-vivre de tous et en particulier de ceux que fragilisent des maladies cérébrales invalidantes, des handicaps ou une diminution de l’autonomie liée à l’âge, l’équipe fondatrice a su rassembler autour d’elle un nombre grandissant de professionnels de la santé, du paysage, de la botanique et de l’environnement. (www.jardins-sante.org)

Nicole Brès
Nicole Brès – hortithérapeute et art-thérapeute formée en France et en Belgique, elle a créé son entreprise Nature-en-ville-thérapie à Paris. Elle anime des ateliers Jardin-Nature et ateliers adaptés dans des institutions médico-sociales et dans des parcs parisiens. Son public est majoritairement des groupes de personnes porteuses de handicaps. Pour la conception de jardins de soins en île de France, elle apporte une expertise dans une démarche collaborative entre soignants, soignés et concepteurs. (Son Instagram)
 
Emmanuel Coulombs

Emmanuel Coulombs représentant du Lycée de l’horticulture et du paysage Brive Vouteza.  Enseignant en Education Socio-Culturelle dans l’Enseignement Agricole Public. Responsable de la Formation Initiale BTS Aménagements Paysagers. Développeur de la spécialisation Jardinier Médiateur et promoteur de l’utilité sociale et thérapeutique des Jardins auprès de la filière paysage.

LEGTA Brive
Sébastien Guéret

Sébastien Guéret, jardinier paysagiste de formation. Enseignant dans l’éducation spécialisée pendant 10 ans où il a reçu une formation ciblée sur l’accueil et l’apprentissage des publics en difficultés. Formateur dans le secteur médico-social depuis plus de 10 ans.  Devenu jardinier alors qu’il est né à Paris sans aucun lien, à priori, avec la terre et le végétal. Il a quitté le milieu du paysage car il n’y retrouvait pas le « côté sensible » qu’il pensait y trouver. Il a repris conscience au gré de ses pérégrinations du lien intime qui relie les hommes aux végétaux. Aujourd’hui il exerce comme formateur et animateur en Hortithérapie, et dirige Formavert. (www.formavert.com)

Servane Hibon-Marty, Paysagiste DPLG, spécialisée dans la conception de jardins de soins dans le domaine médico-social. Elle débute en 2008 par une enquête en Europe et un mémoire de fin d’études sur la question de l’hospitalité.  Elle crée ensuite une agence pluridisciplinaire Alzhéa réunissant les domaines de la santé et de l’aménagement. Elle développe une démarche participative, de la conception à l’entretien du jardin et forme également les usagers (animateurs, équipe soignante, agent d’entretien…) à travers des ateliers ou des formations (inter, intra). Depuis 2016, elle anime également des ateliers de sensibilisation à l’écologie et participe à la création de jardins partagés dans les écoles, collèges et collectivités de Seine-et-Marne.  (servane.hibon@alzhea.com)

Centre hospitalier théophile roussel

Didier Sigler – représentant le Centre Hospitalier Théophile Roussel (CHTR) à Montesson, établissement public de santé mentale interdépartemental 78 et 92 accueillant des dyades mères-bébés, enfants, adolescents et adultes.

Directeur des soins depuis 2012 au CHTR, il a introduit l’hortithérapie comme soin sur prescription médicale. En 2017, le jardin des tisanes a vu le jour, en 2019 un jardinier médiateur a été recruté sur cet hôpital, rattaché hiérarchiquement à la Direction des soins et un groupe de recherche en soins sur la grille d’évaluation des patients fréquentant cet atelier des jardins de soins est en place. Une ferme thérapeutique et pédagogique verra le jour en 2022 et un parcours de santé végétalisé est en cours de réalisation, faisant de Théophile Roussel le Centre hospitalier en Santé Mentale le plus novateur dans les médiations thérapeutiques (Sport, Nature et relation à l’animal) permettant la triangulation Nature-Soigné-Soignant.   (th-roussel.fr)  

Tamara Singh

Tamara Singh (trésorière) – Hortitherapeute-Art therapeute, plasticienne des arts végétaux, Tamara Singh, formée auprès des “horticultural therapists” américains, est maintenant installée à Paris. Après avoir exercée dans les hôpitaux à New York, elle découvre le paysage de soins de support en France, passant par l’hôpital privé d’Antony et l’hôpital psychiatrique de Sainte-Anne. Elle se lie aux professionnels du soin par la Nature de l’hexagone afin de partager son expérience et ses acquis nord américains. Tamara exerce aujourd’hui en cabinet privé et en association psycho-sociale. (www.hortustherapy.com)

Philippe Walch
Jardinier et réalisateur de jardins, passionné de transmission de l’expérience et du savoir. Il a partagé son temps entre le terrain et la formation auprès d’apprentis et d’adultes en reconversion. Touché par la perception sensible du jardin auprès de clients en fragilité, il décide de se former plus spécifiquement à l’approche hortithérapeutique du jardin dès 2015. Aujourd’hui, il travaille sur des projets en unités de soins, convaincu de l’impact sérieux que la conception participative de ces espaces a sur les plus fragiles mais aussi les soignants. (www.lesjardinsavie.com)

Je partage